L’industrie du sans-fil appuie l’opposition du gouvernement à une « taxe sur les iPod »

OTTAWA, le 14 décembre 2010 – L’industrie canadienne du sans-fil a confirmé aujourd’hui qu’elle appuie l’intention du gouvernement canadien de faire obstacle à l’imposition d’une nouvelle taxe sur les baladeurs MP3 et les téléphones intelligents dans le cadre de la mise à jour de la législation du droit d’auteur.
Bernard Lord, président et chef de la direction de l’Association canadienne des télécommunications sans fil (ACTS), a déclaré :

« Cette décision est exactement celle qui convient du point de vue des consommateurs dans le contexte de la mise en œuvre de la stratégie du gouvernement sur l’économie numérique. À notre avis, les consommateurs qui respectent la loi ne devraient pas avoir à payer deux fois – d’abord pour télécharger une pièce légalement, puis, à nouveau, pour avoir le droit de l’écouter au moyen d’un baladeur MP3 ou d’un téléphone intelligent. Les lecteurs multimédias et les téléphones intelligents servent à beaucoup d’autres choses qui n’ont rien à voir avec l’écoute d’enregistrements musicaux, et cette proposition aurait eu pour effet de pénaliser injustement les consommateurs à l’égard de ces autres usages également. Le gouvernement a nettement raison dans ce cas. »

Association canadienne des télécommunications sans fil (ACTS)
L’ACTS fait autorité pour tout ce qui concerne le sans-fil au Canada – ses préoccupations, son évolution et ses tendances. L’Association représente des exploitants de services de téléphonie cellulaire et de communications personnelles (SCP), de radiocommunications mobiles, de messagerie, de télécommunications fixes sans fil et mobiles par satellite, ainsi que des entreprises qui conçoivent et réalisent des produits et services pour l’industrie du sans-fil. (https://www.cwta.ca)

Renseignements :
Marc Choma
613-233-4888, poste 207
mchoma@cwta.ca