Une étude de Nordicity met en évidence le rôle de plus en plus important du secteur du sans-fil pour l’ensemble de l’économie canadienne

En 2017, le secteur a contribué au PIB à hauteur de 27,5 milliards de dollars, ce qui correspond à une hausse de plus de 9 % par rapport à 2016.

OTTAWA (Ontario), 26mars2019 – Selon un récent rapport de Nordicity, le secteur canadien des télécommunications sans fil continue de générer des retombées économiques toujours plus importantes pour l’économie du Canada, notamment en raison de sa contribution au PIB (produit intérieur brut) et des emplois qu’il génère.

Commandité par l’Association canadienne des télécommunications sans fil (ACTS), le rapport dévoile les retombées importantes de l’industrie sur le PIB, les emplois et l’investissement en capital. Il révèle également que ces retombées ont connu une hausse marquée au cours de la dernière année.

Principales conclusions

  • En 2017, l’industrie canadienne du sans-fil avait contribué au PIB du Canada à hauteur de 27,5 milliards de dollars, ce qui correspond à une hausse de 9,1 % par rapport à sa contribution de 25,21 milliards de dollars en 2016.

  • Cette hausse de la contribution au PIB est principalement attribuable aux exploitants de réseaux sans fil dont la part correspond à 1,22 milliard de dollars.

  • En 2017, le secteur du sans-fil embauchait l’équivalent de 151 550 emplois à temps plein (ETP). Ces emplois ont des retombées directes, indirectes et dérivées et représentent une hausse de 13 500 ETP (9,8 %) par rapport à 2016.

  • Les exploitants d’infrastructure de réseaux sans fil au Canada ont fait de grands investissements dans l’infrastructure canadienne totalisant 2,92 milliards de dollars en 2017. Encore une fois, cela représente une hausse de 0,34 milliard de dollars (13,2 %) par rapport à 2016.

« De plus en plus, le positionnement d’un pays face à la concurrence se mesure à son positionnement dans le secteur de la technologie de l’information et des communications (TIC), qui est un secteur clé de l’industrie du sans-fil, a affirmé Stuart Jack, associé à Nordicity. Notre rapport montre la contribution toujours plus importante du secteur du sans-fil au PIB du Canada et son rôle déterminant dans la croissance du secteur des TIC au Canada. »

M. Robert Ghiz, président et chef de la direction de l’ACTS, déclare pour sa part que : « Le rapport de Nordicity met en lumière la contribution essentielle de notre industrie à l’économie canadienne. Les milliards de dollars investis chaque année dans l’infrastructure et l’innovation par les exploitants d’infrastructure des réseaux sans fil du Canada ont renforcé l’économie canadienne, créé des milliers d’emplois bien rémunérés et contribué de manière significative à l’essor de nombreux secteurs clés, ce qui nous a permis d’entrer dans une nouvelle ère numérique et dans l’économie de la connaissance. Alors que nous poursuivons l’expansion de nos réseaux sans fil et que nous nous apprêtons à prendre le virage du 5G, les besoins en investissements privés se feront de plus en plus grands, tout comme la nécessité de compter sur des politiques et un climat propices aux investissements. La croissance de l’économie du Canada en dépend. »

Autres faits saillants de l’industrie du sans-fil au Canada (complémentaires au rapport)

  • Les exploitants canadiens d’infrastructure de télécommunication sans fil ont investi environ 48 milliards de dollars dans l’infrastructure de communication entre 1987 et 2017. (Données historiques de Nordicity, du CRTC, de l’ACTS et de la Bank of America Merrill Lynch)

  • Les entreprises qui exploitent des infrastructures au Canada génèrent plus de dépenses en capital par abonné que tout autre pays du G7 et que l’Australie. (Bank of America Merrill Lynch, Global Wireless Matrix, décembre 2018 [en anglais seulement])

  • Les fournisseurs de services sans fil ont versé au gouvernement du Canada plus de 14,1 milliards de dollars en droits d’adjudication de fréquence entre 1987 et 2016. (Innovation, Sciences et Développement économique Canada [ISDE], gouvernement du Canada)

  • Entre 2020 et 2026, on prévoit que des investissements de l’ordre de 26 milliards de dollars seront nécessaires pour mettre en place l’infrastructure 5G et que la grande partie de ces investissements viendront des exploitants d’infrastructure sans fil du Canada. (Accenture, En route vers l’innovation, 2018)

  • Le réseau sans fil du Canada se classe au deuxième rang mondial en ce qui a trait aux vitesses de téléchargement. En effet, il est 158 % plus rapide que les moyennes mondiales et 95 % plus rapide que celles des États-Unis. (Ookla, Speedtest Global Index, novembre 2019 [en anglais seulement])

  • Quelque 99 % des Canadiens ont accès aux réseaux de la technologie d’évolution à long terme (LTE) qui offrent des vitesses bien plus élevées que celles des réseaux des générations précédentes. Plus de 92 % d’entre eux ont même accès aux réseaux de la LTE avancée (LTE-A), qui offrent des vitesses encore plus élevées que celles des réseaux LTE, ce qui représente une hausse de 9 % par rapport à l’année précédente. (CRTC, Rapport de surveillance des communications, 2018)

Pour consulter le rapport, visitez le site de l’ACTS : www.cwta.ca.

 

À propos de l’ACTS

L’ACTS fait autorité pour tout ce qui concerne le sans-fil au Canada – ses préoccupations, son évolution et ses tendances. Elle représente les entreprises qui conçoivent et réalisent des produits et services pour l’industrie auprès de tous les paliers du gouvernement et de divers organismes de réglementation. À ce titre, elle fait activement la promotion de l’industrie dans le but d’assurer la croissance continue du secteur du sans-fil au Canada. Au nom de ses membres, l’ACTS gère de nombreuses initiatives, y compris des programmes de responsabilité sociale d’entreprise et un programme national de numéros abrégés communs.

– 30 –

Questions des médias :

ACTS
Greg Burch
204-250-9244
communications@cwta.ca