Statistiques

 

Réseaux sans fil de calibre mondial

Bien que la population canadienne soit dispersée sur un très vaste territoire, les télécommunicateurs canadiens dotés d’installations ont bâti des réseaux sans fil parmi les plus rapides et fiables de la planète, et ce dans toutes les provinces et tous les territoires.

  • Les Canadiens abonnés aux services sans fil jouissent de la vitesse moyenne de téléchargement sur mobile parmi les pays du G7, soit deux fois la vitesse moyenne observée aux États-Unis. (OpenSignal, State of LTE – Global, February 2018) [en anglais seulement]).
  • Quelque 99 % des Canadiens ont accès aux réseaux de la technologie d’évolution à long terme (LTE) qui offrent des vitesses bien plus élevées que celles des réseaux des générations précédentes, et plus de 83 % d’entre eux ont même accès aux réseaux de la LTE avancée (LTE-A), qui offrent des vitesses encore plus élevées que celles des réseaux LTE. (CRTC, Rapport de surveillance des communications, 2018)
  • Dans un rapport sur l’état des réseaux sans fil au Canada, OpenSignal a déclaré : ’« Il ne fait aucun doute que le Canada est aujourd’hui une superpuissance mondiale du 4G. Peu d’autres pays sont aussi bien préparés que le Canada pour mettre en oeuvre la future génération de réseaux 5G. » (OpenSignal, State of Mobile Networks: Canada, février 2018 [en anglais seulement])

Investissement

Si le Canada est devenu un leader dans le domaine du sans-fil, c’est grâce aux importants investissements des télécommunicateurs dotés d’installations.

  • Considérés en pourcentage de revenus, les investissements des télécommunicateurs permettent au Canada de se classer au quatrième rang parmi les États de l’OCDE et au premier rang parmi ceux du G7. (OCDE, Perspectives de l’économie numérique, octobre 2017)
  • Les entreprises canadiennes de télécommunication ont investi environ 48 milliards de dollars dans l’infrastructure de communication entre 1985 et 2017. (Données historiques de Nordicity, du CRTC et de l’ACTS)
  • Entre 2020 et 2026, on prévoit que le Canada, et plus particulièrement les entreprises canadiennes de télécommunication, investira environ 26 milliards de dollars pour construire les réseaux 5 G. (Accenture, En route vers l’innovation, 2018)
  • Grâce aux fournisseurs de services sans fil dotés d’installations, le gouvernement du Canada a profité de revenus en droits d’adjudication de fréquence de l’ordre de 14,1 milliards de dollars entre 1987 et 2016. (Innovation, Sciences et Développement économique Canada [ISDE])
  • Les fournisseurs de services sans fil du Canada versent annuellement des droits de licence de plus de 185 millions de dollars, ce qui correspond à près des deux tiers de l’ensemble des droits recueillis par Industrie Canada auprès de l’ensemble des utilisateurs du spectre. (Statistiques obtenues par l’ACTS auprès d’ISDE)
  • En tout, ces fournisseurs ont versé près de 3,3 milliards de dollars en droits de licence entre 1987 et 2016. (Statistiques obtenues par l’ACTS auprès d’ISDE)
  • Selon les données sur les droits annuels de licence, les fournisseurs de services du Canada versent au gouvernement du Canada un montant par abonné qui est 30 fois supérieur à celui versé par les fournisseurs des États-Unis. (Statistiques obtenues par l’ACTS auprès d’ISDE et de la US Federal Communications Commission)

Recours accru des Canadiens aux services sans fil

Les services sans fil font désormais partie intégrante de la vie des Canadiens. Que ce soit pour rester en contact avec leurs familles et amis, pour avoir accès à du contenu ou pour travailler à distance, la plupart des Canadiens ne peuvent plus se passer des services sans fil.

  • En décembre 2017, 31,5 millions de personnes étaient abonnées à des services sans fil au Canada. (Sondage trimestriel – T4 2017, réalisé conjointement par le CRTC et Statistique Canada) Cela représente 90 % de la population canadienne, selon les données du plus récent recensement. (Statistique Canada, Recensement de la population, 2016)
  • Un nombre accru de Canadiens optent pour un appareil mobile (90 %) plutôt qu’une ligne terrestre (38 %), tandis que 27,5 % des foyers sont abonnés exclusivement aux services sans fil. (Sondage trimestriel – T4 2017, réalisé conjointement par le CRTC et Statistique Canada, et Rapport de surveillance des communications du CRTC, 2017)

Croissance continue et marquée de la consommation de données

Les Canadiens consomment plus de données mobiles que jamais. Pour répondre à cette demande, ils disposent de réseaux sans fil de calibre mondial qui sont toujours plus vastes et rapides. Selon les prévisions, la croissance se poursuivra à long terme.

  • En 2017, le volume de données sans fil a augmenté de 38 % au Canada. Entre 2017 et 2022, on prévoit qu’il se multipliera par quatre, soit à un taux de croissance composé annuel de 34 %. (Cisco, VNI Mobile Forecast Highlights, 2018 [en anglais seulement])
  • Au Canada, le volume de données sans fil se multipliera par cinq entre 2017 et 2022, ce qui correspond à un taux de croissance composé annuel de 40 %. (Cisco, VNI Mobile Forecast Highlights, 2018 [en anglais seulement])
  • D’ici 2022, les vidéos représenteront 81 % du volume de données sans fil au Canada, comparativement à 64 % à la fin de l’exercice 2017. (Cisco, VNI Mobile Forecast Highlights, 2018 [en anglais seulement])
  • D’ici 2022, le volume de données sans fil au Canada sera deux fois supérieur au volume de données Internet enregistré en 2005. (Cisco, VNI Mobile Forecast Highlights, 2018 [en anglais seulement])
  • En moyenne, un appareil sans fil au Canada générera 4,2 Go de données sans fil par mois d’ici 2022, ce qui représente une hausse de 1,3 Go par rapport à 2017. (Cisco, VNI Mobile Forecast Highlights, 2018 [en anglais seulement])
  • Parmi les abonnés aux services sans fil, 69 % ont un forfait qui comprend au moins 1 Go de données par mois. (CRTC, Rapport de surveillance des communications, 2018)
  • Lorsque l’on combine les données mobiles et Wifi, les téléphones intelligents d’Amérique du Nord génèrent en moyenne 8,6 Go de trafic par mois. (Ericsson Mobility Report, novembre 2018 [en anglais seulement])
  • D’ici la fin de l’année 2023, la quantité moyenne de trafic générée par les téléphones intelligents d’Amérique du Nord sera d’environ 50 Go par mois pour les données mobiles et Wifi. (Ericsson Mobility Report, novembre 2018 [en anglais seulement])

Retombées économiques

L’industrie canadienne du sans-fil mobile a non seulement transformé la façon de communiquer, de travailler et de jouer des Canadiens, mais il a aussi énormément contribué à l’innovation et à la croissance économique.

  • Selon les estimations, l’apport économique en PIB des réseaux 5G se chiffrera à 40 milliards de dollars. (Accenture, En route vers l’innovation, 2018)
  • Grâce au 5G, environ 250 000 emplois permanents seront créés au Canada d’ici 2026.
  • Entre 2020 et 2026, près de 150 000 emplois temporaires additionnels seront créés en vue de la construction et de la mise en service des réseaux 5G au Canada. (Accenture, En route vers l’innovation, 2018)
  • En 2016, l’industrie des télécommunications sans fil comptait sur plus de 138 000 employés à temps plein pour exploiter ses activités. (Nordicity, L’apport de l’industrie des télécommunications sans fil à l’économie canadienne, juillet 2017)
  • Tout bien considéré les retombées directes, indirectes et secondaires, l’industrie canadienne du sans-fil a fourni un apport économique total en PIB de 25,2 milliards de dollars à l’économie canadienne pour 2016. (Nordicity, juillet 2017)

Rapports au sujet de l’industrie

Statistiques de l’industrie

Nombre d’abonnés au sans-fil au Canada: